Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Tigre de Feu
  • : Mon Univers : littérature, sciences et histoire se côtoient avec une pointe d'humour et de musique dans une chaude ambiance de feu agrémentée de photos, de dessins, de nouvelles et de citations.
  • Contact

Rechercher

23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 13:29

"Il se remit en route en jetant un oeil alentour : mais il ne vit même pas l'ombre d'un bûcheron. Il passa une nouvelle crête et se retrouva face à une cascade qui se jetait d'une haute fallaise, tel un ruban de soie blanche. Dans un bruit infernal, elle se fracassait sur les rochers aux formes d'animaux légendaires en faisant gicler d'innombrables gouttes d'eau qui éclaboussaient jusque très loin, au point de mouiller les chaussures et les chaussettes de Ji Guangjie, avant de poursuivre sa route en serpentant jusqu'à un torrent très large et très profond, où l'eau déferlait comme s'il s'agissait du Fleuve Jaune ou du Fleuve Bleu. En levant la tête, on pouvait également apercevoir trois grands caractères gravés sur un rocher culminant : "Source où on défait les épées"."

 

                                                          Extrait de "Tigre et Dragon - La vengeance de Petite Grue"

                                                                                                                                           Wang Du Lu

Partager cet article

Repost0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 13:20

Callypige est un adjectif savant qui désigne une personne pourvue de belles fesses.http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/files/2011/01/venere1.1294701982.jpg

Partager cet article

Repost0
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 13:46

Le vie est une pute. Faisons l'amour avec la vie!

Partager cet article

Repost0
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 13:32

Ah! les joies du voisinage! Maintenant que je suis au FJT, je découvre le bonheur d'avoir des voisins chiants ou bizarres.

Il y a celui dont le téléphone portable est le prolongement de son bras. Son téléphone semble greffé à sa main. Je le vois dans la cuisine collective, pianotant inlassablement sur son cellulaire.

Nous avons celui qui, indépendamment des humeurs météorologiques porte une capuche sur sa tête, même à l'intérieur. Tente-t-il de dissimuler le tatouage qui orne sa joue ou bien se protège-t-il des maux qui pleuvent incessamment sur le monde?

Enfin et par dessus tout, il y a celui qui, chaque soir, semble subir une séance de supplices vidéo-ludiques. Ses hurlements atroces hantent les couloirs du FJT et font trembler les murs jusque dans ses fondations. Nous autres résidents avons eu le droit de dormir qu'une fois que Môssieur a eu terminé sa partie tant la place de ses défaites est élevée sur l'échelle des malheurs du monde.

Partager cet article

Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 13:48

C'est une langue. Ce n'est pas du français, ni même du japonais, mais un mixe des deux. Les Nippons, grands amateurs de notre écriture, de l'harmonie de ses lignes, de la beauté de ses traits et de notre langue, musicale et reposante, aiment afficher des textes en Français sur les enseignes et les vitrines de leurs magasins. Malheureusement, les commerçants ont bien peu de connaissances sur le sujet, ce qui ne manque pas d'amuser les touristes français.

Les boutiques des magasins, mais aussi les T-shirt, les cahiers, les emballages, tout y passe! Voici un petit florilège de perles du franponais. C'est l'effet Google traduction :

http://www.my-os.net/blog/images/2007_mai/franponais.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_KNKNrrvs9Es/TGPH72dJiII/AAAAAAAAEfY/AY7bAsAyXyg/s400/Cancer+Franponais.jpg

http://www.otakia.com/wp-content/uploads/2011/03/Franponais_14.jpg

http://www.kankei.fr/wp-content/uploads/2011/10/franponais-petit-bit.jpg

http://www.otakia.com/wp-content/uploads/2011/03/Franponais_11.jpg

http://static.flickr.com/103/263500776_f72e28261f_m.jpg

 

Tiré du livre "L'anthologie tu Franponais tome 1"

http://www.manga-news.com/public/images/vols/anthologie-franponais-1-komikku.jpg

Partager cet article

Repost0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 07:44

Cela faisait maintenant une semaine que j'étais arrivée. J'étais définitivement installée depuis samedi. J'y avais passé ma première nuit de samedi à dimanche. Enfin débarrassée des parents! Maintenant que j'allais vivre au foyer de Jeunes Travailleurs, j'allais enfin pouvoir m'autonomiser, gagner en indépendance.

Ma chambre était assez austère. Quelques trous dans le mur du côté de mon lit que je finis par cacher de quelques cartes de dessins et de trois de mes dessins. Les coins du plafond de la salle d'eau étaient noirs de moisissure. Devant la fenêtre trônait un bureau vert tout aussi troué et tâché que le mur. Un modeste rideau pour cacher la lumière du soleil. Ce dernier, comme les précédents ressemblait à un gruyère. Pas de volet. Un point positif, cependant : je bénéficiais néanmoins d'une très belle exposition plein Ouest.

J'observe le coucher du soleil depuis mon bureau. Si je me lève un peu, je peux apercevoir en regardant vers le bas trois poubelles en rang dans une cour. Cette vue particulière et assez paradoxale m'offrait d'un coup l'envers refoulé de la ville, et une sublime merveille de la nature qu'est un coucher de soleil. J'observais le soleil rentrer dans son antre de feu au son des Eagles. Wasted Time (reprise) accompagnait a merveille ces gerbes immobiles escortant au loin le globe d'or s'en retournant dans sa caverne. Au loin les montagnes. Je pouvais même au loin deviner le mont Affrique, planté au loin sur le massif montagneux. Cette vision singulière était telle la fleur qui naît sur le fumier.


J'avais un frigo dans lequel quelques tomates, du taboulé, un flacon de sauce tomate et une motte de beurre se réduisaient inexorablement à force d'être consommés. Trois paquets de pâtes dont un déjà bien entamé et une miche de pain. Je composais avec ce que j'avais : un soir des pâtes, l'autre soir tartines de tomates arrosées d'huile, une fois des tomates en tranche mélangées aux pâtes, puis la même chose auxquelles s'ajoute la sauce tomates, des pâtes sauce pâtes...

Internet n'étant plus à portée de main, je ne peux que me trouver d'autres occupations comme la lecture ou l'écriture. Mon esprit n'est plus obnubilé par le Net. Samedi j'ai pu bosser. J'avais une dissertation à terminer depuis plusieurs semaines et j'avais eu une nouvelle idée de dissertation. J'ai pu torcher le tout en une journée. Pour accéder à l'Internet, je me contente d'un modeste iPod et je dois payer 1€50 par semaine. Pour finir, il n'est accessible que dans le hall d'entrée. Heureusement, il y a un cyberespace pas très loin.

Partager cet article

Repost0
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 13:37

- Nique ta mère!

- Et toi, nyctalope, espèce d'abscons!

 

Le nyctalope est celui qui est doté de nycatlopie, qui voit dans la pénombre, comme mon petit cousin le chat.

 

chat_81.jpg

Partager cet article

Repost0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 16:18

"À fond j'étais pour! (le mariage homo) Je suis pas homo. Je comprends pas les gens qui sont contre. Ils sont cons".

Ne pas arriver à accepter qu'il existe des gens qui ont un point de vue contraire au sien n'est pas une preuve de tolérance ni d'ouverture d'esprit.

Partager cet article

Repost0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 16:06

Marcher sur un lego fait mal au pied et les chemises sont plus sexy que les T-shirt.

 

Se déshabiller rend tout nu et on est toujours plus grand debout qu'assis.

 

Attention : conduire tue et le fait de mourir aussi. La connerie rend con.

Partager cet article

Repost0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 15:35

Tu me traites de raciste alors que tu fus le premier à me traiter d'étrangère, sachant que tes parents ne sont pas nés en France contrairement aux miens!

Partager cet article

Repost0