Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Tigre de Feu
  • Tigre de Feu
  • : Mon Univers : littérature, sciences et histoire se côtoient avec une pointe d'humour et de musique dans une chaude ambiance de feu agrémentée de photos, de dessins, de nouvelles et de citations.
  • Contact

Rechercher

7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 16:34

Donc ceci est le bilan de ce que j'ai pu comprendre au cours de ces huits mois.

Cependant, j'ai appris des choses sur le fonctionnement de la société. La seule cuisine dont nous disposons étant la cuisine collective, cela nous permet - au-delà de ceux qui utilisent ce pretexte pour se comporter de manière individualiste diffusant des matchs de catch à qui veut bien (ou pas) les entendre - cela nous permet de partager un repas ensemble, L'un a des oeufs, l'autres des pâtes, un troisième apporte des légumes et c'est parti pour un repas complet quand on est a cours d'aliments. Ces moments sont rares mais nous apprennent des choses sur la manière dont pourrait fonctionner une société humaine. 

Voyez-vous, nous fonctionnons d'après un système solidaire hérité de la Résistance qui consiste à un partage des ressources de chacun par le biais des impôts qui seront ensuite redistribués à ceux qui en ont besoin comme la Sécurité Sociale, les APL ou encore le RSA. Ce système, certes très bien foutu nous éloigne les uns des autres et nous dispense de tendre la main à notre prochain. Nous pensons que la personne dans le besoin, celle qui fait la manche, par exemple aurait pu bénéficier d'une aide de l'Etat et que si elle ne l'a pas fait ça la regarde.

Pis, les bénéficiants de ce système solidaire sont vus comme des profiteurs de la part de ceux qui ont un travail et payent des impôts. Non seulement ce système tue la solidarité spontanée, mais elle crée une divison entre la population et les différentes classes sociales qui luttent finalement les unes contre les autres. L'augmentation du chômage n'arrange en rien ce phénomène. Des gens ne parvenant pas à trouver du travail bénéficient du RSA qui leur est versé grâce aux impôts que l'on prélève à ceux qui gagnent correctement leur vie.

De plus, ce système très efficace sert de soupape de sécurité. Le chômeur (ou le travailleur pauvre) ne parvenant pas à vivre décemment va faire des demandes d'aide et va les obtenir. Ainsi, il aura la sensation que le Gouvernement se soucie de son sort et ne se révoltera pas contre les élites. S'il rencontre des difficultés pour payer son loyer, il peut faire une demande d'APL et l'obtenir en fonction de ses revenus de l'année passée. Mais ce système est si bien fait que si les revenus actuels de la personne sont trop bas alors que ceux de l'année précédente étaient suffisament élevés, on tiendra compte quand même de sa situation actuelle dans le calcul de ses droits. Ainsi, les politiciens font coup double : ils protègent les citoyens de la précarité et évitent les révoltes.

Un autre aspect intéressant de la solidarité est le bonheur que l'on a à donner et à recevoir qui n'est pas un aspect très développé, même méconnu de nos sociétés occidentales. Le partage pourrait donc être un remède contre la morosité ambiante et sinon une solution, une alternative à la crise économique actuelle. Nous serions alors plus fort pour affronter les difficultés actuelles et  cela ferait reculer toutes formes de haine et d'extrémismes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tigre de Feu - dans Pensées
commenter cet article

commentaires